Les questions sociales


La Terre en offre assez pour les besoins de tous, mais pas pour la cupidité de tous. Nous voulons un gouvernement au service des hommes et des animaux. La compassion et la durabilité devraient être le principe directeur. Aider les plus pauvres et les victimes de la faim et de la violence est une question de civilisation. Les droits de l'homme doivent être respectés. Nous voulons une démocratie transparente dans laquelle la voix du citoyen est entendue, dans laquelle les droits des animaux sont une habitude et dans laquelle s'applique la loi du plus faible, et non la loi du plus fort.

La société que nous préconisons place la durabilité et la compassion avant les gains économiques à court terme. Elle respecte la liberté et la vie privée de ses résidents et donne aux citoyens un rôle plus important dans la prise de décision que les banques, les multinationales et les lobbyistes. Nous voulons des gouvernements qui donnent à la fois aux humains et aux animaux l’opportunité de mener une vie satisfaisante et bien complète.

Relié

Blog d’Esther : Il y a un chan­gement positif dans l’air

L'historien Philip Blom l'a déjà dit : « Nous vivons dans une époque de revirement : ça pourrait tourner l’un côté ou l'autre. Nous sommes coincés dans un modèle économique qui ne peut pas durer longtemps. Soit cela se termine par une catastrophe avec de nouvelles pandémies, des guerres pour l'accès aux ressources, nommez-le, soit nous allons dans une autre direction. Mais ça change. Ça c'est sûr....

Nouvelles