La biodi­versité


La nature avec sa diversité de plantes, d'animaux et d'écosystèmes est la chose la plus précieuse qui soit ; la biodiversité fournit de l'oxygène, de l'eau propre, un climat stable et un sol fertile et constitue ainsi la base de la vie. Il est de notre devoir d’assurer une terre vivable, maintenant et à l’avenir.

Dans le monde entier, la biodiversité est en crise : chaque jour, des espèces végétales et animales disparaissent et les écosystèmes se déséquilibrent de plus en plus. Les gouvernements occidentaux jouent un rôle important dans le déclin des ressources naturelles ailleurs sur la Terre. Les importations à grande échelle de soja, de bois et d'huile de palme se font directement aux dépens des forêts tropicales et des forêts vierges, tandis que la surpêche de la flotte de pêche européenne affecte sérieusement les mers et les océans du monde entier.

La plupart des écosystèmes sont tellement endommagés et fragmentés qu’ils ne sont plus en mesure de fournir leurs précieux services. Cette attaque menace notamment la sécurité alimentaire et impose aux citoyens de lourdes pertes sociales et économiques. Nous voulons plus de nature et croyons que nos gouvernements doivent cesser de prendre leur part dans la destruction de la nature. Nous voulons que les gouvernements prennent les devants dans la lutte contre la crise de la biodiversité.

Avec une politique inchangée, la biodiversité mondiale diminuera encore plus. Réduire la consommation de produits d'origine animale est la mesure la plus importante et la plus efficace pour empêcher cela. En outre, nous souhaitons que toutes les politiques soient évaluées pour leur impact sur la nature et la biodiversité. La restauration et la protection des zones naturelles doivent être activement soutenues dans le monde entier.

Relié

Le Parti pour les Animaux appelle à la résis­tance à un accord de libre-échange avec l'Amérique du Sud, préju­di­ciable aux agri­cul­teurs, aux animaux et à l'envi­ron­nement

Il semble que les négociations sur un accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et l'Amérique du Sud se soient accélérées. Ce "traité Mercosur" permet à l'UE d'importer de nombreuses viandes bon marché du Brésil, par exemple. Mais cela signifierait un désastre pour les animaux, l'environnement, la nature et les agriculteurs européens. Aux Pays-Bas, le Parti pour les Animaux (PvdD) mène...

Nouvelles