L’en­vi­ron­nement, le climat et l’énergie


La capacité de la Terre doit être au premier plan de tout choix politique. Faire attention à la Terre ne doit pas être une phrase creuse, c’est littéralement d’une importance vitale. Notre planète nous fournit de l'air pur, de l'eau, un sol sain et les matières premières nécessaires à la survie de l'homme et des animaux.

Si nous l'utilisons avec parcimonie, un avenir durable est garanti pour les générations futures de personnes et d'animaux. Ce n'est qu'en poursuivant une politique environnementale rigoureuse et en adaptant notre comportement de consommation que nous pourrons rester dans les limites de la capacité de la Terre.

Pour que la Terre reste vivable, les changements climatiques et la pollution de l’environnement doivent s’arrêter le plus rapidement possible. Pour cela, il est nécessaire de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre, de protéger les ressources naturelles et d’être économe des minéraux précieux.

To ensure a habitable Earth we have to halt climate change and environmental pollution as soon as possible. For this reason it is necessary to drastically reduce greenhouse gas emissions, to protect natural resources, and to use our valuable minerals efficiently.

Si chaque citoyen du monde consommait en tant qu'un Européen moyen en ce moment, il nous faudrait presque trois globes. La surconsommation occidentale transcende non seulement la capacité de la Terre, mais sape également la position des hommes et des animaux dans les régions les plus pauvres du monde. Ils sont les premiers et les plus durement touchés par l'épuisement des ressources naturelles, l'accaparement des terres, la sécheresse et les inondations. Les entreprises européennes violent régulièrement les droits de l'homme et sont responsables d'une grave pollution de l'environnement, souvent dans les pays en développement.

Nous voulons une politique climatique et environnementale forte : fixer des objectifs ambitieux pour réduire les gaz à effet de serre, rendre l’énergie propre et renouvelable et améliorer la qualité de l’air et de l’eau. Les coûts du changement climatique mondial peuvent être réduits de moitié si nous abandonnons plus souvent la viande, le poisson et les produits laitiers et commençons à consommer davantage de végétaux. La production de viande dans le monde provoque 40% plus d'émissions de gaz à effet de serre que tout le trafic et les transports réunis.

Relié

Le Blog de Marianne : Le vent tourne

Dans mon dernier blog, avant les vacances d'été, je l'avais déjà annoncé : la conférence mondiale « Eco-crise : Turning the Tide (renverser la tendance) », organisée avec notre parti frère portugais PAN. Au début du mois de septembre, des protecteurs des animaux et des planètes de 28 (!) différents pays se sont réunis à Porto pour discuter de nouvelles coopérations dans la lutte contre la crise éc...

Nouvelles