L’agri­culture saine, l’ali­men­tation durable


La nourriture est une nécessité fondamentale pour notre existence. La préparation de notre nourriture mérite donc toute notre attention. L'agriculture n'est pas une industrie et les animaux ne sont pas des machines. L'agriculture d'avenir est principalement axée sur les aliments à base de plantes, exempte de poison, d'engrais artificiels ou de génie génétique, et contribue au maintien d'un écosystème sain. L'élevage actuel est intenable.

La politique agricole de nombreux pays a fait de nombreuses victimes au fil des ans ; les milliards d'animaux qui souffrent et meurent chaque année dans le secteur de l'élevage ; la nature et l'environnement qui ont été sérieusement affectés par l'utilisation à grande échelle de poison, d'engrais et d'eutrophisation.

L’approvisionnement alimentaire occidental est sérieusement déséquilibré. À l'heure actuelle, il pèse lourd et de manière irresponsable sur les ressources et les terres agricoles du monde entier. Cela est en partie dû à l'importation massive d'aliments pour animaux et à l'utilisation d'engrais artificiels et de poison agricole dans l'agriculture.

En Europe, les petites exploitations agricoles ont ainsi emprunté la voie néfaste vers une expansion de plus en plus grande. Tout cela au détriment du contribuable européen : chaque année, des dizaines de milliards d'euros sont dépensés en subventions agricoles dont bénéficient principalement les grandes entreprises.

Une agriculture saine et durable est possible si nous restaurons les cycles naturels et si nous payons un prix juste aux agriculteurs pour leurs produits. Il faut également avoir une idée complète de la provenance de nos aliments, de la façon dont ils sont produits et de la possibilité que le prix couvre les coûts. La chaîne alimentaire doit être courte et ouverte pour éviter toute altération des aliments. Casser le prix de la viande est inacceptable et nous luttons contre le gaspillage alimentaire.

Notre objectif ultime est une agriculture écologique, respectueuse des animaux, produisant des aliments sains et ne dépendant pas des importations au détriment des hommes et des animaux. La réduction du nombre d'animaux dans l'élevage et le passage à un régime alimentaire plus basé sur les légumes sont inévitables.Notre objectif ultime est une agriculture écologique, respectueuse des animaux, produisant des aliments sains et ne dépendant pas des importations au détriment des hommes et des animaux. La réduction du nombre d'animaux dans l'élevage et le passage à un régime alimentaire plus basé sur les légumes sont inévitables.

Relié

Le Parlement européen soutient le Parti pour les Animaux dans la lutte contre les pesti­cides agricoles

Le Parlement européen veut que les toxines agricoles flumioxazine et chlorotoluron, qui perturbent les hormones, ne soient plus utilisées dans l'Union européenne. La semaine dernière une grande majorité du Parlement a voté pour deux motions du Parti pour les Animaux qui s'opposent à une approbation plus longue des toxines. A cause des motions de la part du Parlement européen la Commission européen...

Nouvelles