Les Pays-Bas veulent relancer le débat à propos de la chasse aux baleines illégale au Japon


20 février 2017

Sea Shepherd / Glenn Lockitch

Les Pays-Bas veulent aborder la chasse aux baleines japonaise illégale lors des discussions sur un accord commercial entre l’Europe et le Japon. Ceci a été promis par le Ministre Koenders (Affaires Étrangères) jeudi dernier en réponse aux questions posées par le Parti pour les Animaux. La Commission Européenne, qui négocie le traité au nom de l’UE avec le Japon, a refusé jusqu’à présent d’exiger un arrêt de la chasse aux baleines pendant les dites négociations.

L’engagement de Ministre Koenders a été fait le 9 février 2017 à la suite des demandes de la parlementaire nationale Esther Ouwehand et de la députée européenne Anja Hazekamp au cours du débat annuel sur l’état de l’Union Européenne.

Depuis 1986 une interdiction internationale de la chasse aux baleines commerciale est d’application pour sauver les animaux de l’extinction. Toutefois, le Japon ne respecte pas cette interdiction et continue jusqu’à ce jour à chasser les baleines, soi-disant pour la recherche scientifique. Dans le passé, la Commission Européenne avait fait savoir de ne pas vouloir plaider un chapitre spécifique à propos de la chasse aux baleines en ce qui concernait l’accord commercial. Le Parti pour les Animaux est donc satisfait de l’engagement pris par le Ministre Koenders.

«Les Pays-Bas sont contre la chasse aux baleines, c’est un bon point de départ. Après cela, il s’agit de faire pression là où l’on peut. C’est un pas en avant que le Ministre Koenders s’y est maintenant engagé», estime Ouwehand.

Selon la députée européenne Anja Hazekamp, il est important de préciser au Japon que la chasse aux baleines illégale a des conséquences pour les relations commerciales avec l’Europe. A l’initiative du Parti pour les Animaux, l’an dernier une majorité du Parlement Européen s’est déjà exprimée contre la chasse aux baleines au Japon.

«Le Japon devrait laisser en paix les baleines et respecter l’interdiction internationale de la chasse aux baleines. Nous allons – avec le soutien de l’engagement néerlandais – exiger à nouveau que la Commission Européenne met la chasse aux baleines comme condition préalable au prochain cycle de négociations sur le traité de libre-échange avec le Japon,» a dit Hazekamp.