Confé­rence inter­na­ti­onale sur les chiens errants à Madrid connaît un grand succès


10 octobre 2017

Le Parti pour les Animaux (PvdD) néerlandais vient d’organiser, avec son parti-frère espagnol PACMA, une conférence internationale sur la problématique des chiens errants le week-end dernier à Madrid. Des représentants des partis pour les animaux et d’organisations actives dans le domaine du bien-être animal de plus de 20 pays ont pu y échanger leurs expériences dans le but d’améliorer la situation des chiens errants dans le monde entier.

Au cours de la conférence, qui avait lieu du 29 septembre au 1er octobre, des participants de toutes les régions du monde – de l’Espagne à Taïwan, de la Géorgie à l’Australie et de la Colombie à l’Équateur – ont partagé leurs connaissances et ils se sont inspirés les uns des autres pour trouver des solutions politiques favorables aux animaux afin d’éradiquer la problématique mondiale des chiens errants. Des experts éminents de la coalition International Companion Animal Management (ICAM) ont partagé leur expertise avec les invités présents.

Les organisations de protection des animaux issues de différents pays ont partagé de nombreuses expériences intéressantes de leur propre pays. Ainsi, une organisation ukrainienne a raconté sur leurs outils numériques hautement innovants et efficaces, mais aussi bon marché, pour l’enregistrement et le suivi des animaux errants, le soi-disant Animal-ID. Sally Kadaoui a parlé de sa manière unique, personnelle et réussie d’impliquer les communautés locales dans la ville marocaine de Tanger afin d’améliorer la situation des chiens. Elle montre que si l’on s’occupe des animaux, les gens en profitent aussi.

Conférence de Marianne Thieme

Un discours de Marianne Thieme faisait également partie de la conférence. En tant que fondateur et président du groupe parlementaire du PvdD néerlandais, Thieme a parlé devant une salle comblée dans le Musée Lázaro Galdiano, sur le rôle du parti dans la promotion du débat sur les droits des animaux, tant aux Pays-Bas qu’au-delà. Elle a également expliqué la nécessité de l’influence politique pour améliorer la position des animaux, de la nature et de l’environnement. Ces sujets sont clairement très populaires à Madrid, parce que la salle était complètement comble.

Mouvement international croissant

Le Parti pour les Animaux est le premier parti politique au monde qui ne se concentre pas sur les intérêts à court terme de l’humanité, mais qui met la planète entière et tous ses habitants au centre de l’attention. Le parti remporte des succès majeurs et compte actuellement 53 représentants, dont cinq au Parlement néerlandais, deux au Sénat néerlandais et un au Parlement Européen. Il y a maintenant 18 partis pour les animaux dans le monde entier.