Worldlog de Marianne Thieme du 28 novembre 2017


28 novembre 2017

Le dimanche 19 novembre, notre congrès national du parti a eu lieu. Et comme c’était sympa avec tant de gens ! Cette année, notre nombre de membres a augmenté d’un quart à 15 000 et notre croissance est plus rapide que jamais. Cela a résulté en une salle de congrès bondée. En mars 2018 le Parti pour les Animaux participera aux élections municipales dans quinze municipalités. Au cours du congrès, les membres ont approuvé les listes de candidats et le programme électoral. Maintenant, les candidats de notre conseil municipal peuvent vraiment commencer !


Congrès du parti

Comme d’habitude, je me suis adressé à nos membres pendant le congrès et j’ai mis l’accent sur l’entêtement de notre parti. Comme il est plus que temps d’agir pour notre planète et qu’il est temps de changer, le Parti pour les Animaux rompt avec la politique traditionnelle. Nous plaidons pour un vrai leadership et pour oser faire des choix pour garder la viabilité de notre planète. Pour par exemple, l’abolition de l’élevage intensif et la rupture des liens avec les entreprises polluantes.

Peu de temps après le congrès, nous avons déjà eu des élections municipales anticipées dans les municipalités de Leeuwarden et de Westerwolde. Avec succès, car la semaine dernière, il s’est avéré que le Parti pour les Animaux a obtenu un siège dans les deux municipalités ! Car la politique locale aussi est certainement un endroit important pour faire la différence. Ainsi, notre groupe dans la municipalité d’Amsterdam a mis en place des mesures contre la distribution non souhaitée de brochures publicitaires et de cette manière des milliers d’arbres sont sauvés. Et notre groupe dans la province de Noord-Brabant a aidé à arrêter l’arrivée d’une autre étable géante dans la province.


Marianne avec tous les têtes de liste pour les élections municipales

Ce mois-ci j’ai eu l’honneur de présenter l’un des meilleurs documentaires au Festival international du film documentaire d’Amsterdam (IDFA). Le documentaire « Eating Animals » (Manger des Animaux) montre le côté destructeur de l’industrie de l’élevage intensif. Un documentaire radical, d’après le livre de l’écrivain de renommée mondiale Jonathan Safran Foer et interprété par l’actrice Nathalie Portman. Juste comme le livre, le documentaire offre des arguments convaincants pour réduire la consommation de viande et restreindre la production industrielle d’aliments pour animaux. Avec des témoignages poignants d’agriculteurs qui veulent renverser la tendance et qui font aussi fortement appel à la responsabilité du consommateur. Alors allez surtout voir le film!


Marianne avec le metteur en scène du documentaire « Eating Animals »

Il y avait aussi de bonnes nouvelles pour le vison néerlandais. Le juge de la Cour européenne a jugé que l’interdiction dans la loi de la garde et de la mise à mort des visons est irrévocable et définitive. La loi est en vigueur depuis 2013, mais pour les fermes de visons existantes, elle n’entrera en vigueur que le 1er janvier 2024. Selon la loi, il est éthiquement inacceptable que les animaux soient tués pour la fourrure. Nous sommes très heureux que le juge européen reconnaisse cela et maintienne l’interdiction.

L’autre jour, je vous ai dit comment la pêche est protégée par notre gouvernement. Et cela alors que la pêche hollandaise est en partie responsable de la surpêche structurelle dans les eaux européennes. Pas moins de 88% des espèces de poissons sont surexploitées et 30% ont peu de chances de se rétablir. Pourtant, notre gouvernement continue de mettre l’accent sur les intérêts économiques à court terme. Le Parlement européen devra bientôt voter sur la pêche controversée utilisant des stimuli. Voulez-vous savoir plus de cette forme de pêche nuisible ? Alors lisez ici l’article de la semaine dernière.


Eurodéputée du PvdD Anja Hazekamp reçoit une pétition contre la pêche utilisant des stimuli

Notre eurodéputée Anja Hazekamp se bat pour que le Parlement européen fasse le bon choix et vote contre l’autorisation de la pêche utilisant des stimuli. A suivre !

En parlant de l’Europe : Cette semaine à La Haye, je parlerai avec des collègues de nos partis frères européens. Nous allons déjà échanger des idées sur les élections législatives européennes de 2019. A l’heure actuelle, Anja Hazekamp est notre représentante au Parlement européen et nous souhaitons bien sûr qu’elle soit renforcée à partir de 2019 pour mieux lutter pour notre planète et tous ses habitants.