Blog d’Esther : la décennie décisive - qu'allez-vous faire ?


14 janvier 2020

Une nouvelle décennie est arrivée et cette décennie sera décisive. Nous sommes au milieu d'une crise climatique, d'une crise de la nature et d'une crise des ressources. Des milliards d'animaux et de personnes dans le monde en sont victimes. Le monde est à un tournant. C'est pourquoi, juste avant le réveillon du Nouvel An, nous avons vu des gens de tous âges et de toutes origines descendre dans la rue et demander à leur gouvernement d'agir pour que notre terre reste vivable.

Esther à l’annonce de l’arrêt historique de la Cour suprême des Pays-Bas sur la mauvaise gestion du gouvernement en matière de climat.

Le juge néerlandais a également décidé, pour la troisième et dernière fois, que le délai d’ajournement est passé. La Cour suprême des Pays-Bas a décidé en faveur d'Urgenda - une fondation néerlandaise qui s'est engagée à rendre les Pays-Bas durables plus rapidement - que le cabinet néerlandais doit veiller à ce que les émissions de gaz à effet de serre soient réduites de 25% d'ici la fin de cette année par rapport à 1990. Non parce que quelques personnes vertes le veulent tellement, mais parce que l'État prend des risques inacceptables avec la sécurité de ses citoyens s'il ne le fait pas. En retardant une politique climatique sérieuse, l'État néerlandais viole son devoir de diligence et agit en violation des droits de l'homme. Cet arrêt historique est également un tournant important dans la lutte internationale contre le changement climatique.

La robe d’Esther avec la citation d’Ansel Adams.

« Il est effrayant que nous devions combattre notre gouvernement pour sauver l'environnement. » En 2015 je portais cette célèbre citation du photographe Ansel Adams sur ma robe comme déclaration politique. Terrifiant en effet, que les citoyens doivent forcer l'action de leur gouvernement et ainsi être contrecarrés de toutes les manières possibles par le gouvernement : les défenseurs du climat et des droits des animaux font l’objet d’une approche ferme, tandis que les grands pollueurs tels que l'industrie du bétail, l'industrie des combustibles fossiles et le secteur de l'aviation sont soutenus et promu. Sans vergogne.

L'Union européenne (UE) continue également de mener une politique anti-climatique, malgré les belles paroles d'un soi-disant « accord vert » et d'une motion adoptée dans laquelle le Parlement européen proclame la crise climatique. Après tout, il reste 365 milliards d'euros de subventions européennes à l'agriculture, dont le plus gros producteur de gaz à effet de serre : l'élevage. Les accords de libre-échange avec le Canada (AECG), l'Amérique latine (Mercosur), les États-Unis (PTCI) et la Thaïlande sont conclus au détriment du climat, du bien-être animal et des droits de l'homme. Si cette politique de l'UE ne s'arrête pas, les belles paroles vertes sont un leurre.

Les Pays-Bas semblent obtenir un vote décisif dans l'avenir des accords commerciaux destructeurs. Le Parti pour les Animaux mène le débat et, dans l'intervalle, a gagné toute l'opposition, de gauche à droite, dans son opposition à l’AECG par exemple. Maintenant qu'un parti au pouvoir a également commencé à douter, les chances sont très faibles que le traité soit adopté. Aux Pays-Bas, le vote sur ce point a été reporté. La résistance sociale aux accords commerciaux tels que l'AECG, le traité du Mercosur est immense : des organisations environnementales, des agriculteurs et des organisations de consommateurs aux syndicats, scientifiques et avocats. Ensemble, nous continuerons à pousser le gouvernement à mettre fin à une politique commerciale destructrice.

Aidez les protecteurs d'animaux australiens

Animal Justice Party en action pour aider les animaux en Australie.

En 2008, la science avait déjà mis en garde contre des incendies de forêt plus intenses et plus longues en raison de la crise climatique. Les gouvernements n'ont pas écouté. Nous en voyons maintenant l'une des conséquences tous les jours dans les images horribles de l'Australie : des dizaines de personnes sont décédées dans les incendies de forêt en Australie, plus d'un milliard (!) d'animaux sont morts. Et ce n'est pas encore fini : la chaleur extrême et la sécheresse persistent. Il n'y a pas de plan d'évacuation pour les animaux. Notre parti frère Animal Justice Party travaille très dur avec de nombreuses organisations locales pour aider les animaux blessés et fournir de la nourriture aux survivants. Ils ont rappelé les autorités australiennes des vacances parlementaires et dans l'État de Victoria, ils ont plaidé avec succès pour l'arrêt de la chasse aux kangourous.

Voulez-vous aussi aider ? Consultez les pages de nos collègues parlementaires Mark Pearson, Andy Meddick et Emma Hurst. Ou faites un don ici.

Bonnes nouvelles

Il y a aussi de bonnes nouvelles pour commencer l'année. En novembre, notre proposition pour une interdiction des feux d'artifice a été rejetée. Maintenant nous avons le soutien d’une majorité de l’Assemblée nationale néerlandaise pour notre projet de loi afin d’interdire les feux d'artifice aux consommateurs. Cela peut aller aussi vite. Après tout, une fête avec des centaines de victimes, des animaux terrifiés, des aides-soignants menacés et un environnement pollué n'est pas une fête.

You have to accept cookies before you can watch this video

Députée européenne Anja Hazekamp en débat d’urgence sur les transports d’animaux.

Dans l'Union européenne, juste avant la fin de l'année, le Parti pour les Animaux a demandé un débat d’urgence sur les atrocités qui se produisent lors des transports d'animaux. Il semblait y avoir un soutien politique suffisant au sein du Parlement européen pour resserrer les règles existantes en matière des transports d'animaux. Une réduction drastique de la durée maximale de transport, une meilleure application et une interdiction du transport des animaux vers les pays hors UE sont nécessaires. La Commission européenne doit maintenant présenter une proposition.

Nous avons également mis un terme à l'admission du poison agricole dangereux Mancozèbe : la Commission européenne a souhaité prolonger d'un an l'admission du poison (par les toxicologues associés à un risque accru de Parkinson), mais une majorité du Parlement européen a voté pour une motion d’objection de notre députée européenne Anja Hazekamp et souhaite interdire la substance dès le 31 janvier. La Commission européenne doit maintenant reconsidérer sa décision.

Forts ensemble. Qu’allez-vous faire ?

La dernière décennie a montré : quiconque piétine la terre, la nature et les animaux piétine aussi les gens. Ce n'est que lorsque nous apprendrons à regarder au-delà des intérêts à court terme de notre propre espèce que nous pourrons maintenir la terre vivable pour tous ses habitants - humains et animaux.

Cette décennie, nous devons travailler dur pour garder notre terre vivable. Tout le monde peut faire la différence. Une étape importante est d'opter pour la consommation des aliments d’origine végétale : remplacer le lait et la viande d'origine animale par des gâteries végétales. George Monbiot, journaliste à The Guardian, a réalisé un documentaire fantastique à ce sujet. A voir ici gratuitement encore un mois. Alors regardez et partagez !

Que ferez-vous pour une terre vivable en cette nouvelle année ?

A bientôt !

Esther

(Chef du Parti pour les Animaux)