Worldlog du 20 juin


20 juin 2017

Le mois de juin a été un mois passionnant pour nos partis sœurs pendant les élections en France et au Royaume Uni ! Les systèmes électoraux de ces deux pays rendent très difficile aux petits partis d’obtenir un siège au Parlement. Le 8 juin le parti pour les animaux britannique, Animal Welfare Party (AWP), a participé aux élections parlementaires. Le parti n’a pas réussi à obtenir un siège, mais les résultats montrent que de plus en plus de gens se rangent derrière la vision planétaire de l’AWP. Le 11 juin le Parti Animaliste, le parti pour les animaux français, a participé pour la première fois aux élections parlementaires. Et avec succès : le parti a obtenu 63.637 voix, malgré le fait que le parti n’a été fondé qu’il y a sept mois. De cette façon le parti est devenu tout de suite le plus grand de tous les petits partis en France. Grâce à ce résultat magnifique le parti recevra des subventions gouvernementales pendant les cinq ans à venir. Avec cet argent, ils seront en mesure de se préparer pour les élections européennes en 2019. Cela promet de beauté !


Des candidats du Parti Animaliste en action

Il y a aussi des nouvelles fantastiques de notre parti sœur de l’Australie, Animal Justice Party (AJP) : ce mois-ci, grâce à de nombreux d’efforts de l’AJP, un projet de loi d’initiative a été déposé au parlement australien pour interdire les expérimentations animales pour les produits cosmétiques. Pour y réussir l’AJP a collaboré avec de diverses organisations non-gouvernementales et des députés parlementaires. C’est un très bel exemple de ce que l’on peut atteindre quand des groupes différents se réunissent pour un objectif commun.


Matériel promotionnel de la nouvelle loi anti-expérimentations animales du parti australien pour les animaux

En République tchèque, il y avait également de bonnes nouvelles pour les animaux ce mois-ci : le parlement tchèque a approuvé une interdiction de reproduction de la fourrure en 2019. Cela met fin à la souffrance annuelle de 20.000 renards et de visons.

Aux Pays-Bas, nous avons également obtenu des résultats ce mois-ci. La majorité de l’Assemblée nationale a approuvé une motion présentée par le Parti pour les Animaux dans lequel il est demandé au gouvernement d’interdire l’utilisation du glyphosate en dehors de l’agriculture et réduire au minimum l’utilisation dans l’agriculture, quelle que soit l’autorisation éventuelle de la Commission européenne, avec des mesures supplémentaires nationales. Le Parti pour les Animaux plaide pour une interdiction de désherbants, également au niveau européen. Les autorités européennes ont récemment affirmé que l’herbicide Roundup, rempli de glyphosate toxique, est sans danger et non cancérogène. Mais il se révèle des documents rendus publics que Monsanto, le producteur du moyen controversé, a largement influencé cette évaluation européenne. Ainsi, on tripote des publications scientifiques et le Parti pour les Animaux veut que l’on y intervienne vigoureusement.


Herbicide toxique Roundup

A part de cela, le Parti pour les animaux a convaincu l’Assemblée nationale que les subventions dans le cadre de la politique agricole commune européenne doivent être utilisées pour aider les agriculteurs à passer à l’agriculture naturelle inclusive et / ou organiques. Profit pour les agriculteurs, l’environnement, la nature, les animaux et les consommateurs !

Tenir à l’ambition de protéger notre terre et tous ses habitants : c’est la seule manière dont nous pouvons réaliser la différence pour un meilleur monde. Ce mois-ci notre mouvement qui s’engage à toute la planète l’a bien montré !

Finalement le 12 juin il y avait encore le World Meat Free Day, le jour auquel les gens sont encouragés de ne pas manger de viande. La production et la consommation énorme de viande ont des conséquences graves pour notre santé, le bien-être des animaux, la nature et l’environnement et ne peuvent pas être continuées longtemps. Pendant le World Meat Free Day on en rappelle les gens. Même l’ancien président des Etats-Unis a récemment souligné l’importance de manger moins de viande.

Et si on parle de manger moins de viande : ce garçon en a réalisé un beau ‘rap’.

A la prochaine !

Cordialement,

Marianne