Worldlog de Marianne Thieme du 13 mars 2018


13 mars 2018

La semaine dernière nous avons abordé dans le détail la Journée internationale des femmes. Les femmes (de cisgenre ou transgenre) dans le monde entier ont toujours été à l’avant-garde du combat pour les droits civils et les droits des animaux. De tous les partis politiques participants aux élections municipales du 21 mars le Parti pour les Animaux est le seul parti qui ait plus de femmes que les hommes aux listes électorales. Depuis notre fondation nous luttons, comme parti d’émancipation, contre la discrimination des groupes divers, parce que nous croyons que tous les êtres vivants méritent être traités avec respect et égalité, quel que soit, par exemple, leur genre, race, religion, préférence sexuelle et espèce. Il est inacceptable que d’autres partis politiques, médias et entreprises ne réussissent pas à attirer assez de femmes. Nous sommes, comme Parti pour les Animaux, très fiers et reconnaissants que nous pouvons travailler avec beaucoup de femmes inspirantes et intransigeantes, aussi bien aux Pays-Bas qu’au sein de notre mouvement international.


Têtes de listes féminines du Parti pour les Animaux pour les élections municipales

Il y a eu cinq ans la semaine dernière que les tests sur les animaux pour les produits cosmétiques ont été interdits dans l’Union européenne (UE). Ensemble avec, entre autres, Dr. Jane Goodall, nous nous sommes associés à l’appel à l’UE et aux responsables nationaux de miser activement sur une interdiction mondiale des expérimentations animales pour les produits cosmétiques. Dans les semaines à venir le Parlement européen ira voter sur ce point. Bien qu’il y ait assez de méthodes alternatives valables, on utilise toujours des tests sur les animaux pour le développement des produits cosmétiques dans la plupart des pays.

Bonne nouvelle du Parlement européen : une majorité a souscrit ce mois-ci un appel à la Commission européenne et les États membres de faire davantage pour protéger les abeilles. De plus le parlement a soutenu une proposition pour une interdiction totale des néonicotinoïdes, des insecticides qui sont nuisibles aux abeilles entre autres. Le Parlement européen suit ainsi les appels antérieurs nationaux et européens du Parti pour les Animaux. D’après une étude scientifique récente il y a assez d’autres solutions qui sont favorables à l’environnement et aux abeilles au lieu de ces substances toxiques. Nous espérons que les responsables de l’UE auront finalement le courage de voter définitivement pour une interdiction totale de néonicotinoïdes.


Présentation du documentaire « Kangaroo » au Parlement européen

La semaine dernière j’ai été au Parlement européen pour la première du documentaire impressionnant « Kangaroo ». La présentation a été organisée par notre groupe politique européen, en coopération avec, entre autres, notre parti frère australien Animal Justice Party (https://animaljusticeparty.org/). En 2016 j’ai donné une série de conférences en Australie et j’ai eu l’honneur de pouvoir contribuer au film. Par des images choquantes le film révèle la cruauté immense envers les animaux qui est indissociable de la chasse aux kangourous et avertit également des risques de sécurité alimentaire de la viande de kangourou. La chasse australienne aux kangourous est le massacre de mammifères la plus massive du monde. Chaque nuit des milliers de kangourous sont pourchassés et tirés dessus. Les Pays-Bas et d’autres pays européens importent relativement beaucoup de viande et de peaux de kangourous et sont ainsi en partie responsables des situations intolérables en Australie. Notre députée européenne Anja Hazekamp et moi luttons pour un embargo néerlandais et européen sur l’importation des produits de kangourous.

Le Worldlog suivant sera sans doute dominé par les résultats des élections municipales néerlandaises. Saviez-vous que non pas seulement les Néerlandais, mais aussi les citoyens de l’UE ont le droit de voter aux élections municipales, tant qu’ils sont enregistrés dans une commune néerlandaise ? C’est aussi le cas pour les citoyens non européens qui habitent aux Pays-Bas depuis au moins cinq ans. Des informations supplémentaires sont disponibles ici et profitez de votre droit de vote le 21 mars !

A bientôt,

Marianne