Le Parti pour les Animaux demande à la Commission euro­péenne de mettre fin à la cruauté envers les animaux dans les exploita­tions pisci­coles inten­sives


23 octobre 2018

Essere Animali, une ONG italienne a publié des images prises dans des exploitations piscicoles intensives qui révèlent des pratiques horribles dans une industrie jusqu’ici non réglementée. Anja Hazekamp, ​​membre du Parlement européen du Parti pour les Animaux néerlandais, exhorte la Commission européenne à agir enfin.


Poissons dans les exploitations piscicoles intensives

Des images choquantes de poissons d’élevage intensif ont vu le jour en Italie et ont suscité de nouveaux appels à une réglementation. Les images représentent la première enquête sur les « fermes industrielles » de poisson en Europe. Les poissons ne bénéficient pratiquement d’aucune protection légale dans l’Union européenne (UE), malgré le fait que des scientifiques ont découvert que les poissons ressentaient de la douleur.

Anja Hazekamp, ​​eurodéputée du Parti pour les Animaux néerlandais, a déclaré au Guardian que des mesures s’imposaient pour lutter contre les horribles méthodes d’abattage du poisson révélées par Essere Animali. À l’heure actuelle, malgré des preuves de la souffrance généralisée du poisson, la Commission européenne n’a pas l’intention de légiférer dans ce domaine.

Anja Hazekamp : « Nous avons demandé plusieurs fois un règlement et la commission a finalement présenté un rapport – mais pas de législation. C’était vraiment décevant. Le bien-être des animaux n’est pas une priorité de cette commission, en particulier en ce qui concerne le poisson. Les intérêts commerciaux ont toujours une priorité plus élevée, malheureusement. »

Alors que les stocks de poissons sauvages poursuivent leur déclin inexorable, de gigantesques parcs d’usines en mer sont déjà lancés, en dépit du risque de propagation de maladies et de pollution. Selon les estimations, le nombre de poissons tués chaque année dans le monde dans les fermes commerciales oscille entre 37 et 120 milliards, dont 2,7 billions sont capturés dans la nature.

Sea the Truth

Déjà en 2010, le bureau scientifique du Parti pour les Animaux avait réalisé un documentaire révélateur présentant le déclin de nos océans et le problème de la souffrance des poissons dans l’industrie de la pêche. Dans le documentaire, des entretiens avec des biologistes et des scientifiques marins du monde entier, ainsi que des recherches scientifiques et des statistiques montrant que la vie marine est en déclin, montrent clairement que nos océans et notre vie marine sont en grand danger. Au-delà du problème de la compassion, la surpêche et les exploitations piscicoles causent des dommages environnementaux étendus. Le documentaire montre que la meilleure chose à faire pour résoudre le problème de la surpêche et de la cruauté envers les animaux est de cesser de manger du poisson.

[Source : The Guardian]