Worldlog Marianne Thieme – chef du Parti pour les Animaux


6 mars 2019

En février dernier, je suis retournée à la politique après mon congé de maladie. Cela fait du bien de me remettre au travail ! Car il nous reste encore beaucoup de travail à faire pour que notre planète reste habitable et pour libérer les animaux en luttant pour leurs droits.

État actuel : l’homme continue de tracer une piste dévastatrice à travers la terre. Nous polluons notre environnement, assurons le déclin sans précédent de la faune et des insectes, réduisons les poumons de notre planète et laissons les animaux en souffrance massive. Les conditions de base de notre existence, comme un air sain et une eau propre, sont soumises à une pression plus forte que jamais. Dans un article de The Guardian la situation aiguë devient douloureusement claire : elle nuit à la biodiversité et menace notre approvisionnement alimentaire mondial.

Que font nos gouvernements ? Un bon exemple de blanchiment écologique : beaucoup parler et négocier, mais en fin de compte investir dans le même système fossile destructeur. Les Pays-Bas, l’un des pays les plus riches du monde, figurent au bas de toutes les listes de durabilité. Le gouvernement néerlandais se fait appeler le « gouvernement le plus vert de tous les temps », mais il injecte désormais 700 millions d’euros dans l’impasse du secteur polluant de l’aviation.


Les jeunes descendent dans la rue pour une meilleure protection de notre terre

Heureusement, l’appel à un changement positif et radical du système semble de plus en plus fort. Les jeunes du monde entier descendent massivement dans les rues pour exiger des mesures plus énergiques contre le changement climatique. La spécialiste suédoise Greta Thunberg a prononcé un discours impressionnant au Forum économique mondial. Également aux Pays-Bas, où l’année dernière notre organisation de jeunesse PINK ! a pris l’initiative de faire des grèves scolaires pour le climat. Le 10 mars, nous descendent tous dans la rue pour le climat, lors de la grande marche du climat à Amsterdam. Il y a une résistance croissante face au fait que nos gouvernements n’ont pas leurs priorités en ordre et mettent systématiquement les intérêts économiques à court terme au-dessus de ceux des citoyens et des animaux.

Que le temps soit vraiment propice à une révolution (végétale) montre également notre nouveau documentaire #Powerplant, qui a été présenté à Amsterdam le mois dernier. #Powerplant présente des scientifiques, des artistes (Moby !) et des entrepreneurs convaincus que la nutrition végétale deviendra la nouvelle norme. Car c’est meilleur pour les humains, les animaux et la planète.

Joseph Poore – chercheur à l’Université d’Oxford qui, selon The Independent , « a effectué la recherche la plus complète jamais réalisée » sur l’impact de notre régime alimentaire sur la planète – conclut : « Un régime végétalien est probablement le meilleur moyen de réduire votre impact sur la planète Terre, non seulement quant aux émissions de gaz à effet de serre, mais aussi quant à l’acidification, l’utilisation des sols et de l’eau. L’effet est bien plus important que de voler moins ou d’acheter une voiture électrique. »

De plus, la nourriture végétale est aussi de plus en plus une fête pour nos papilles gustatives. Ainsi le chef étoilé Alexis Gauthier est passé à la cuisine végétalienne : « C’est un mouvement qui ne peut plus être arrêté et en tant que chefs, nous y avons une responsabilité importante ».


Marianne à la première du documentaire #Powerplant

Lors de la première du documentaire à Amsterdam, la salle était bondée. Rempli d’énergie, d’enthousiasme, d’optimisme et de gens qui veulent renverser la tendance. Super à voir !

Au cours de la période à venir je pars en tournée avec mon nouveau livre ‘Résistance Croissante’, dans lequel je raconte ce que signifie de faire de la politique complètement différente au Parlement en tant que militant et comment réussir en restant fidèle à vos idéaux. A l’aide de nombreux volontaires fantastiques le Parti pour les Animaux sera occupé par la campagne pour les élections des États provinciaux du 20 mars. J’en ai très envie !


L’œuvre d’art ‘Hommage au cochon’

Récemment, on m’a demandé d’ouvrir l’œuvre d’art ‘Hommage au cochon’ de Jantien Mook à Utrecht. Un énorme cochon qui fait un saut fantastique vers la liberté et traverse les Pays-Bas. Des millions d’animaux dans l’élevage n’ont pas cette possibilité. Voulez-vous les aider et mettre fin à leur situation ? Alors signez ici l’initiative citoyenne européenne « Stop the Cage Age » (Arrêtez les cages). Plus de 500 000 personnes vous ont déjà précédé.

Et le 20 mars bien sûr, choisissez le Parti pour les Animaux si vous habitez aux Pays-Bas. Sinon, vous pouvez voter pour l’un de nos grands partis frères. Par exemple, le 14 avril pour EOP finlandais (Parti de la justice animale de la Finlande), le 28 avril pour PACMA espagnol et en octobre pour PAN portugais. Résistance croissante !

A la prochaine fois.

Marianne Thieme